Thérapie de réincarnation

Le mot réincarnation est dérivé du latin et signifie ré-incarnation. Si quelque chose peut re-devenir « à nouveau », cela suppose qu’il a déjà été là et peut re-venir « à nouveau ». Ce « quelque chose » est probablement l’âme.

Nous voici dans un domaine sans la moindre preuve empirique. La thérapie de réincarnation est donc un modèle explicatif subjectif pour beaucoup d’entre nous.

Supposons

  • que l’âme s’incarne pour vivre certaines expériences. L’âme a choisi ces expériences et tâches d’apprentissage à l’avance. Il peut s’agir à la fois d’expériences de victime et d’agresseur.
  • que l’âme s’incarne, entre autres, pour équilibrer le karma. Le karma est un concept spirituel selon lequel chaque action – physique ou mentale – a une conséquence. Cette conséquence peut prendre effet dans le présent ou dans une autre vie. C’est le principe de cause à effet. Le karma naît de la régularité (les 7 lois hermétiques) et non du jugement d’un juge mondial ou de Dieu. Il ne s’agit donc pas de grâce divine ou de punition.
  • que la prise de conscience et l’intégration de ces processus de prise de conscience peuvent changer le cours du karma.
  • que l’être humain a le libre arbitre. Cela peut influencer positivement ou négativement le karma pour la prochaine vie. La « guérison » est ainsi possible grâce à la connaissance et à la conscience du karma apporté.

La thérapie de réincarnation est une approche holistique qui permet de reconnaître des relations complexes de problèmes de vie à travers des expériences profondes. Elle aide à reconnaître et à comprendre l’interaction entre la cause et l’effet. Grâce au travail intensif de l’âme, il est possible d’augmenter le bien-être physique, psychologique et mental.